L’acculturation des Musulmans de France

Dû à son refus d’accepter l’identité proclamée des musulmans, la France prône un modèle d’intégration où l’appartenance religieuse de la communauté musulmane est refoulée dans l’espace public. L’ensemble des fractions politiques se battent pour imposer leur propre vision de l’intégration des musulmans et une monoculture est ainsi largement promue pour imposer une hégémonie culturelle et éradiquer la culture musulmane qui est considérée comme inférieure et dépendante de la « über-culture » laïque.

 
Blog Summary Widget

La politique d’acculturation que mène la France est avant tout basée sur un mépris de l’autre et trouve ses racines dans l’expédition coloniale de Napoléon en Égypte (1798-1801) qui mit en place des structures dites musulmanes et entièrement manipulables pour contraindre les musulmans à s’acculturer aux valeurs françaises.


L’aventure de Bonaparte en Égypte annonça une nouvelle phase dans l’histoire de l’occidentalisation de la culture musulmane. En effet, l’assimilation culturelle des musulmans à la civilisation occidentale s’est avérée comme une maladie chronique qui détruit des nations entières, les dépouillant de leur identité et de leurs valeurs fondamentales et authentiques.


« L’acculturation des Musulmans de France — La Dernière Conquête Coloniale » tente de clarifier la réalité actuelle des musulmans de France dans une continuité d’événements historiques qui ne peut être conçue indépendamment du vécu colonial des pays islamiques...